Un peu plus de 70 personnes étaient présentes ou inscrites à cette nouvelle Journée de Baud, la onzième.

Les participants(es) sont venus(es) échanger et s’informer  autour de différents intervenants de qualité.

La possibilité de faire progresser la mobilité à vélo dans le cadre d’une politique cyclable intercommunale ambitieuse. La prise en charge des transports alternatifs à l’automobile dans le cadre des études d’urbanisme (SCOt, PDU, PLU), la possibilité de réserves foncières pour réaliser les continuités cyclables nécessaires.

Les personnes présentes ont pris connaissance du programme ALVEOLE (apprentissage et Local Vélo pour offrir une liberté de mobilité économe en énergie) pour lequel la fédération des usagers de la bicyclette (FUB) a été retenue.

Mais l’assemblée a également échangé sur  la réalisation d’écoquartiers  dans lesquels la marche et le vélo sont privilégiés, leur liaison avec les pôles générateurs de déplacement. L’intervenant  a également expliqué comment les Danois à Copenhague et les Suédois à MalMö et Stockholm urbanisent des secteurs avec la volonté de privilégier les modes doux.

L’ intervenant du CEREMA  a  interrogé l’assemblée par un Quiz puis a expliqué ce qu’était la chaussée à voie centrale banalisée (CVCB), solution favorable aux cyclistes pour mieux partager l’espace des rues et routes peu fréquentée et peu larges avec les automobiles.

La fin d’après-midi a permis d’étudier une liaison urbaine au niveau du Pont St Christophe entre Lanester et Lorient. La mobilisation des cyclistes pour conserver une bande cyclable protégée. Et le problème du différentiel de vitesse sur les voies partagée, entre  les cyclistes et les véhicules à moteur.

DSCF5102